Messages mystiques

L’humilité

Tiens ton esprit en Enfer, et ne désespère pas. 

 

Le Staret Silouane dans sa prière demandait  : « –  Seigneur, tu vois que je tâche de te prier avec un esprit pur, mais les démons m’en empêchent. Apprends-moi ce que je dois faire pour qu’ils ne me dérangent pas « 
et il reçu cette réponse dans son âme :
–  Les orgueilleux ont toujours à souffrir ainsi de la part des démons « 
–  Seigneur, dit Silouane, apprends-moi ce que je dois faire pour que mon âme devienne humble. « 
Et de nouveau, dans son coeur il y eut cette réponse de Dieu,
–  Tiens ton esprit en Enfer, et ne désespère pas. »

Starets Silouane ( 1866-1936), moine du mont Athos, Vie – doctrine – écrits,  p. 38. par Archimandrite SOPHRONY  Coll. « Le soleil dans le coeur », Ed. Présence.


   Introduction   

  Contre l’orgueil  

l’Écclésiaste 10; 9 : «  Pourquoi tant d’orgueil pour qui est terre et cendre un être qui, vivant, a déjà les tripes dégoûtantes ?  11 Quand un homme meurt, il reçoit en partage les insectes, les fauves et les vers. 13 car le principe de l’orgueil c’est le péché, celui qui s’y adonne répand l’abomination. 15 le Seigneur a deraciné les orgueilleux et planté à leur place les humbles. »

L’Écclésiaste, 10 ; 26 : « Ne fais pas le malin quand tu accomplis ta besogne, ne fais pas le glorieux quand tu es dans la gène. »

 L’humilité 

L’Écclésiaste  2; 17-22 : « Mon fils, conduis tes affaires avec douceur, et tu seras plus aimé qu’un homme munificent. Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser pour trouver grâce devant le Seigneur.  Nombreux sont les gens hautains et fameux, mais c’est aux humbles qu’il révèle ses secrets. Car grande est  la puissance du Seigneur, mais il est honoré par les humbles. Ne cherche pas ce qui est trop difficile pour toi, ne scrute pas ce qui est au-dessus de tes forces. Sur ce qui t’a été assigné exerce ton esprit, (…) »

L’Écclésiaste  39 ; 33 : « Les oeuvres du Seigneur sont toutes bonnes, il donne sa faveur à qui en a besoin, à l’heure propice. »

→ « La purification corporelle libère l’âme de ses entraves matérielles et la dégage de l’emprise des passions mondaines pour lui permettre de trouver sa respiration en Dieu. Le corps (…) est le siège de l’âme et le lieu privilegié de la rencontre avec le divin. »  Hildegarde de Bingen, Corps et âme en Dieu. Audrey Fella, Editions Points, page 100

 


  Témoignage   

L’orgueil souille la chair 

 

« Du coeur en effet procèdent mauvais desseins, meurtres, adultères, débauches, vols, faux témoignages, diffamations. Voilà les choses qui souillent l’homme (…) » Matthieu 15 ; 19-20

 

  • Juin- Juillet 2022 : Je me rends sur le continent pour visiter ma mère, faire connaître le site de l’association et notre publication. Je viens également pour être reçue par les exorcistes du diocèse de X.  :  les Pères B. et L.

Pendant ce séjour, intimidée, je présente courageusement le travail de l’asso. à plusieurs personnes du milieu religieux, et je suis attristée car ils sont nombreux ceux qui refusent  d’en entendre parler. Ils semblent le juger inutile et ceci sans même accepter d’y jeter un coup d’oeil. Les propos tenus sont à-peu-près ceux-ci : « Vous savez il existe des centaines de sites catholiques, et mmm  (traduction : il se peut fort que votre site soit incorrect, mauvais et improductif). Vous vous dites sans doute  » nous avons fait un site superbe !  » (traduction : atterrisez, un peu d’humilité Madame). Je suis très occupé(e) vous savez, voyez plutôt auprès de votre paroisse (traduction : Vous importunez une personne over bookée). Merci pour votre flyer + sourire (traduction : n’attendez rien). Attention ! Il ne s’agit pas pour moi de juger des comportements mais d’expliquer la suite.

  • À mon  deuxième rendez-vous d’exorcisme  je suis reçue par le Père L. accompagné cette fois-ci d’un jeune séminariste africain qui l’assistait pendant les prières.

Pendant la séance, un déclic ! Je suis bouleversée par une expérience de prise en compte de mon orgueil, dont je ressens physiquement les lourdes chaînes. Tout mon être est progressivement éprouvé par la sueur pestilentielle de ma lèpre, de ma folie, et prise d’un vif désir de m’en affranchir je supplie notre Seigneur de m’en libérer. Je  le remercie de me faire réaliser mon égarement. Ce mécanisme qui saute, c’est déjà une libération en soi. Le démon perd désormais une emprise de plus sur moi. Le malin joue avec tout ces mauvais sentiments –les peurs, les angoisses, l’aigreur,  l’orgueil etc. – pour s’aggripper à l’homme. Si pendant cette prière de libération une partie de mon arrogance s’évanouit, c’est encore un lien qu’il a tissé avec moi qui disparaît. Le texte suivant est rédigé juste aprés l’exorcisme (2 Heures – sic !). Encore ébranlée, je me confesse au Seigneur en revivant ce qui s’est passé.


  Confession  à notre Seigneur   

Qu’est-ce qu’un exorcisme ? Un dépouillement. J’ai soif de me confesser pour avoir une deuxième peau, une peau nouvelle/neuve.

« Seigneur ! L’aigreur et  la colère sont sourdes en moi. Je les refuse absolument car elles me font juger tout le temps ceux qui m’entourent, … à un degré plus ou moins important.

Je confesse aussi mon orgueil. L’orgueil c’est comme un habit toxique qui colle à la peau et que l’on n’arrive pas à s’arracher. On a même de l’orgueil dans nos actes de charité. C’est une véritable horreur ! Cette abomination nous fait perdre tout bon sens. On égare toute objectivité pour évaluer ses actes, sa position,  l’objectif approprié de ses projets.

Dans la vie on accumule, on prétend, on exige, on croit … et on se trompe tout le temps car l’orgueil est LÀ. Il  nous colle à la peau, comme une glue toxique.

À l’instant j’ai vu le Père L. à genoux, là devant le crucifié. Il donnait sa santé pour me libérer et moi qui me crois une missionaire du Christ. Pffff !

Il demandait, plié en deux, à même le sol, la face contre terre, à Dieu le Père Tout-Puissant de considérer les larmes de sang que la Très Sainte Vierge Marie a versées au pied du crucifié.  Il implorait au nom de ces larmes la pitié de son fils  afin qu’il me libère du joug du Vilain.

Je ressentis alors physiquement son humilité  : elle me baignait toute entière et m’enveloppait. J’ignorais que quelqu’un pouvait tellement m’aimer qu’il serait capable de s’abaisser autant devant la puissance de Dieu pour me sauver. Il se donnait pour moi. Il s’oubliait pour mon salut, pour ma libération. C’est si beau !

J’ai alors senti la saleté qui collait à ma peau. Cette chair > matière et humidité > me trahissait dans mes desseins. 

Mon Dieu, je confesse cet orgueil : je vous demande l’autorisation et la capacité d’évangéliser. Ainsi, à votre rythme, au rythme calme et posé de l’écoute, dans le repect de chacun, sans amertume devant les difficultés et les échecs. Car le rythme, c’est la vie, et la vie c’est Jésus. Son souffle, c’est le souffle de Dieu, et ma respiration doit seulement être régulée, s’aligner, à votre bon vouloir.

Pardon mon Dieu pour mes exaltations, mes prétentions. Fais que tu sois celui qui veut et agit en moi.

Enlève, je t’en supplie, cette glue immonde d’orgueil qui m’encrasse. Simplifie-moi pour toi, pour te servir et pour ma paix en toi, en accord avec toi, avec ton souffle, le souffle de ta Volonté Divine.

Je ressens une immense HONTE de mes prétentions, de posséder cet orgueil qui me rend indigne de vous. Je supplie mon Seigneur Dieu que ma honte ne me paralyse pas et ne m’empêche pas de progresser vers lui. Vers le Moi qu’il veut que je sois.

Chacun décide ce qu’ils veut. Je n’ai rien à juger. Je ne peux que proposer mon travail et laisser faire le Seigneur.

Tout en douceur. L’Amour est douceur. Il est compréhension, il est compassion, il est obéissance, il est résignation, il est acceptation, il est confiance, il est repos et joie.

l’Amour s’accorde à notre souffle de vie et à celui des autres. Il n’attaque pas, il ne critique pas, il ne prétend pas ; il suggère. Il respire sereinement, étant le souffle de Dieu.

Je comprends désormais ces saints résignés à leur condition d’enfant de la Lumière et au service du Sauveur comme Kolbe, Saint Nektarios d’Égine  …. Seigneur aide-moi à accepter mon fardeau dans la joie, au service de ta volonté. L’enthousiasme tue la bonne volonté :  la force de l’amour, celle que Dieu attend de nous.

Je me sens brisée … pas par la fatigue de deux heures d’exorcisme, mais dans mes attentes. Ma cuirasse craquelle.

 

« Je leur donnerai un seul coeur et mettrai en eux un esprit nouveau : j’extirperai de leur chair le coeur de pierre et je leur donnerai un coeur de chair, afin qu’ils marchent selon mes lois, qu’ils observent mes coutumes et qu’ils les mettent en pratique. Alors ils seront mon peuple et je moi serai leur Dieu. Quant à ceux dont le coeur est attaché à leurs horreurs et à leurs abominations, je leur demanderai compte de leur conduite, oracle du Seigneur Yahvé. » Ézéchiel 11 ;19-21.

 

Je dois apprendre à respirer au souffle de Dieu, m’accorder aux battements de son coeur, et pour cela calmer mes enthousiasmes, et écouter, écouter, écouter … chercher le souffle de sa respiration en moi pour m’y lover et l’épouser- demeurer au diapason.


  Prière  

Dieu le Père, Dieu le fils, Dieu le Saint Esprit

Lave-moi par ton amour qui ne trahit jamais. Je te supplie de laver cette crasse d’orgueil qui se trouve dans mon humidité, et qui salit ma chair. J ai honte de mon ridicule, de toutes ces prétentions absurdes et je me donne à toi. Agit en moi et libère moi je t’en prie de cette impureté immonde qui me rend si odieuse à mes yeux et qui m’empêche de te joindre.

Envois en moi je t’en prie tes Saints Anges pour me soutenir et confie-moi dans les bras bénis de ta Très Sainte Mère qui est notre modèle à tous.

Ainsi soit-il !

J’ai honte de mes colères, de mes prétentions, de mes objectifs, qui sont tous différents de mes devoirs auxquels je ne dois pas faillir.


 

  Supplément : conseil  

Peut-on aider ce que l’on critique, méprise ?

Seul un état de paix permet de communiquer et de rassasier, de conforter une personne agitée. Être dans un état de jugement vis à vis d’autrui, n’est pas un état, une disposition qui autorise le soutien de l’autre. Je dois d’abord régler mon état d’exaspération et seulement après je pourrais partager.


  Pour aller plus loin …  

 

⊕  Épouser les battements du coeur de Dieu

par l’union des volontés

 

Si l’âme aime parfaitement, elle devient son épouse (de Jésus, le Verbe) C’est un embrasement et une union intime  Lorsque l’amour naît dans une âme, il absorbe en lui toutes les autres passions.  Saint Bernard, sermon 83 ème sur le Cantique des Cantiques.

Soeur  Faustine, apôtre de l’Amour miséricodieux

 

  •  Livre : Droit à la miséricorde 

Page 219 : « À un certain moment, la présence de Dieu m’a envahie, mon esprit fut étrangement illuminé. il me donna l’intelligence de sa vie intime. J’ai vu en esprit les Trois Personnes divines. Une est leur essence, Seul, Un, Unique mais en trois Personnes. Elles ne diffèrent ni en grandeur, ni en beauté, ni en lumière, car Elles son Un.  Un absolument Un Elles sont. Son amour m’a introduit en cette connaissance m’unissant à soi. Unie à une Personne, j’étais à la fois unie avec les deux autres. Une est leur volonté, Un est Dieu quoique Trois dans Ses Personnes. Lorsqu’une de ces Personnes se communique à l’âme, celle-ci est unie à toutes les trois par la vertu de leur volonté UNE. 

Elle (l’âme)  est plongée dans le bonheur dont se nourissent les Saints et qui réjouit tout ce qui a été créé. Source de toute vie, toute vie y trouve Son principe. Alors mon âme fut plongée dans une Joie qu’aucune parole ne saurait exprimer. Soudain j’entendis des paroles nettement formulées :  » Je veux t’épouser  ». Il m’a unie à soi très étroitement. Son coeur a épousé le mien d’amour. Je sens ses plus légères pulsations comme il sent les miennes. »

 

⊕ L’Ecclésiaste  (bible)  

  • L’orgueil 

3 ; 26  :  « Un coeur obstiné finira dans le malheur et qui aime le danger y périra. »

3 ; 28  : « Au mal de l’orgueilleux il n’est pas de guérison, car la méchanceté est enracinée en lui.»

5 ; 2-3 : « Ne laisse pas ton désir et ta force t’entrainer à suivre les passions de ton coeur, ne dis pas :  « Qui a pouvoir sur moi ? » car le Seigneur ne manquera pas de te punir. »

 

  • Patience et maîtrise de soi

1 ; 22-24 :  « La passion du méchant ne saurait le justifier, car le poids de sa passion est sa ruine. L’homme patient tient bon jusqu’à son heure, mais à la fin, sa joie éclate. Jusqu’à son heure, il dissinule ses paroles, et tout le monde proclame son intelligence. »

  • La crainte de Dieu dans l’épreuve

2 ;  1-9  : « Mon fils, si tu t’offres à servir le Seigneur, prépare toi à l’épreuve. Fais-toi un coeur droit, arme-toi de courage, ne t’effraie pas au temps de l’adversité. Attache-toi à lui, ne t’éloigne pas, afin d’être exalté à ton dernier jour. Tout ce qui t’advient, accepte-le, et, dans les vicissitudes qui t’humilient, montre-toi patient. Car l’or est éprouvé dans le feu, et les élus dans la fournaise de l’humiliation. Dans la maladie dans l’indigence, garde-lui ta confiance. Mets en Dieu ta confiance et il te viendra en aide, suis droit ton chemin et espère en lui. Vous qui craignez le Seigneur, comptez sur sa miséricorde, ne vous écartez pas, de peur de tomber. Vous qui craignez le Seigneur, ayez confiance en lui, et votre récompense ne saurait faillir. Vous qui craignez le Seigneur, espérez ses bienfaits, la joie éternelle et la miséricorde.»

 

  Livre des mérites de la vie, Sainte Hiledegarde de Bingen, Éditions bénédictines 2012   

Page 214  : « En effet , Lucifer a été créé, avec tous ses ornements, comme un miroir ; mais il a voulu être lui-même lumière, et non l’ombre de la lumière. Alors Dieu a fait le soleil qui a éclairé les créatures et obscurci sa lueur. Il a inventé la lune qui a illuminé les ténèbres contre ses pièges ; et il a créé les étoiles qui ont aveuglé tous ces vices. En effet Dieu n’est que plénitude, il n’y a pas de vide en Lui, et il ne peut y en avoir ; quant au diable, c’est un vase sans contenu, car, dès qu’il s’est rendu compte de sa clarté, il l’a perdue par orgueil et s’est lui-même enseveli en Enfer, où il restera toujours, sans gloire et sans aucune honorable louange ; il est le premier voleur qui dépouille le premier homme et qui l’a fait expulser du paradis ; il a fait d’Abel un meurtrier et il a tué les hommes en introduisant le mal, car il s’est montré à eux comme s’il avait été Dieu. »


. Images Pixabay libres de droits : image en tête de falco – la suivante de hildesheim-germany-711021_1920 – la derniere de J-coope12

4 réactions sur “L’humilité

  1. Père François-Dominique dit :

    Merci pour cet article bien documenté et bien présenté ! Je retiens particulièrement cette citation de l’Ecclésiaste : 2 ; 1-9 : « Mon fils, si tu t’offres à servir le Seigneur, prépare toi à l’épreuve. Fais-toi un coeur droit, arme-toi de courage, ne t’effraie pas au temps de l’adversité.

    1. Miche dit :

      Père,
      C’est vrai. J’ajouterais  »Au mal de l’orgueilleux, il n’a PAS de Guérison, car la Méchanceté est enraciné en lui » Ecc. 3 ; 28.
      Ça fait réfléchir….
      Soyez béni!

  2. bonsoir
    bravo pour ce joli site
    bonne continuation
    a bientôt

    jean marie .

    1. Cheminer vers l'essentiel dit :

      Et merci pour votre encouragement , …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *